Interview de Cindy Assistante de Vie et tutrice

Interview de Cindy Assistante de Vie et tutrice

Bien Etre et Vie donne la parole à ses employés qui se confient sur leur expérience professionnelle. Cette semaine, c’est Cindy, Assistante de Vie et tutrice sur le secteur pôle accompagnement handicap qui nous livre son témoignage.

Bonjour Cindy, peux-tu dans un premier temps te présenter ?

Bonjour, j’ai été recruté par Bien Etre et Vie en avril 2021. Avant d’intégrer l’équipe, j’ai travaillé en maison de retraite et pour de nombreux organismes d’aide à la personne comme l’APF et la dernière en date ADS 21 qui a fermé. C’est d’ailleurs mon ancienne responsable qui m’a conseillé de postuler chez Bien Etre et Vie. Elle avait eu de bons échos de l’entreprise. On m’a très vite proposé de monter en compétence en passant la formation pour devenir tutrice. Une belle opportunité.

Comment se déroule une journée type pour une Assistante de Vie ?

Je n’ai pas vraiment de journée type, cela dépend beaucoup des personnes que je vois dans la journée. Néanmoins, j’ai des routines auprès de certains bénéficiaires. Par exemple, je m’occupe régulièrement de Mme X qui a une sclérose en plaque. Quand j’arrive, je la réveille, la toilette directement dans son lit, je la lève via le lève personne pour la mettre sur son fauteuil pour pouvoir l’habiller. Ensuite, je lui prépare son petit déjeuner, je l’aide à faire quelques mouvements si besoin. Je la maquille, la coiffe, elle est très coquette, même quand elle n’est pas motivée j’essaie au maximum de lui faire une beauté. On discute beaucoup ensemble, elle a besoin de se confier, je suis là pour ça. Je finis souvent ma prestation par lui préparer son repas du midi, soit on cuisine ensemble, soit je m’en occupe seule. Selon, la météo ou ses envies, il nous arrive aussi d’aller se balader.

Comment vois-tu ton métier ?

Mon rôle est de prendre soin des autres tout en étant à leur écoute pour continuer de leur donner goût à la vie. J’applique ce que j’ai appris de part ma formation et de mes expériences, mais surtout je m’adapte à chaque personne. De plus, travaillant avec des séniors et des personnes en situations de handicap, je me dois d’être flexible dans ma manière d’aborder les gens. Je fais même le ménage pour une personne qui ne veut que moi, donc je continue. Il faut savoir être alerte, quand j’ai un doute sur la santé d’un bénéficiaire, j’en parle aux infirmiers, à la famille ou au médecin. C’est important parce que très souvent nous sommes leur seul contact régulier. 

En tant que tutrice, quel est ton rôle ?

Je dois accueillir et former les nouvelles recrues sur le pôle accompagnement sénior. Je leur apprends les gestes de base, comment se comporter avec les bénéficiaires. Certains peuvent être un peu froids voire désagréables au premier contact. Il faut savoir l’accepter, avancer et se projeter sur la suite des prestations. 

Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer le métier d’Assistante de Vie ?

C’est important d’être humain et de savoir donner, mais pas que. Il faut aussi savoir être ferme et prendre certaines distances pour tout encaisser. Même si j’aime beaucoup les personnes que j’aide au quotidien, je dois aussi me préserver. Le principal est de se sentir à l’aise et de faire de son mieux. 

Quels sont les avantages à travailler pour Bien Etre et Vie ?

C’est une entreprise dans laquelle j’ai de suite été mise à l’aise, on se tutoie toutes entre nous. C’est confortable, cela prouve la proximité entre les équipes et les responsables. J’ai très vite trouvé ma place, c’est une société arrangeante, on trouve toujours des solutions quand j’ai un empêchement. Je me sens bien et détendue au quotidien et ça, ça n’a pas de prix. 

Ta plus belle expérience dans le métier ?

J’ai eu un fou rire mémorable avec une dame qui ne pouvait malheureusement rien faire seule et qui avait de grosses difficultés à parler. Ces 3 fils se relayaient pour s’en occuper et elle ne leur parlait pas. Un jour, sans prévenir, elle a réussi à parler pour dire à l’un de ses fils de fermer sa bouche dans le but de me défendre. On a été pris d’un fou rire, c’était tellement inattendu. Ça restera un souvenir exceptionnel.

Retrouvez-nous sur Facebook