INTERVIEW DE Laurence, Assistante Ménagère

INTERVIEW DE Laurence, Assistante Ménagère
Bien Etre et Vie - Laurence Assistante ménagère

Bonjour Laurence, peux-tu dans un premier temps nous parler de ton parcours ?

Bonjour, j’ai un parcours quelque peu atypique, car j’ai travaillé dans de nombreux domaines d’activités. J’ai d’abord été dactylo, pour l’armée, ensuite j’ai travaillé à l’usine, puis en restauration. En 1988, je suis rentrée à la SNCF et pendant 10 ans j’ai fait des ménages. Par la suite, je suis revenue sur Dijon pour un poste de secrétaire dans un cabinet de sécurité. Quand l’entreprise a fermé, j’ai enchaîné des petits boulots comme, femme de chambre et finalement j’ai eu la chance d’être recrutée par Bien Etre et Vie. Un parcours bien rempli, on peut dire que j’ai de nombreuses cordes à mon arc.

Depuis combien de temps travailles-tu pour Bien Etre et Vie? 

Ça fait à présent 3 ans que j’ai rejoint la famille Bien Etre et Vie. Avant d’être Assistante Ménagère pour Bien Etre et Vie, je l’étais en EHPAD, mais ça ne me convenait pas. C’est ma nièce, travaillant chez eux, qui m’a conseillé de postuler, car il recrutait des Assistant(e)s Ménagèr(e)s. Je n’étais pas sûre d’être embauchée ayant 60 ans, mais finalement au lieu de signer pour un CDD en tant que remplaçante j’ai été prise pour un CDI. Ce fut une belle surprise.

Comment se déroule ta semaine ?

En tout, je m’occupe de 14 bénéficiaires. En général, je reste maximum 2h chez eux pour faire leur ménage. J’ai la chance d’avoir un planning fixe, toutes mes semaines se déroulent de la même manière. C’est un avantage que j’apprécie beaucoup, cela me permet d’avoir des clients réguliers. De plus, je suis sectorisée, ça me facilite les trajets étant donné que je vais chez mes clients en bus ou en tram. Il m’arrive de temps à autre de faire des remplacements pour dépanner mes collègues, mais c’est toujours avec plaisir. 

Qu’aimes-tu dans ton métier ?

L’approche avec les bénéficiaires. Je ne vais pas chez eux uniquement pour faire le ménage, je prends de leurs nouvelles, on discute, c’est important de créer du lien avec eux. Certaines personnes ont très peu de visite, j’essaie de combler la solitude qu’elles peuvent avoir. D’ailleurs, avec l’un de mes bénéficiaires, en plus de m’occuper de sa maison, on va  se balader, il nous arrive aussi de jouer ensemble. J’aimerai pouvoir faire la même chose avec une autre de mes bénéficiaires qui ne sort jamais. Je lui ai proposé de l’accompagner pour prendre un peu l’air sur mes 2h de ménage pour qu’elle puisse se changer les idées, pour le moment elle ne le souhaite pas. J’espère que les beaux jours la feront changer d’avis.

Je sers aussi de lien entre Bien Etre et Vie et les bénéficiaires, si je constate que quelque chose change ou ne va pas je leur en fais part, pour que mon responsable puisse avertir la famille.

Quels sont les avantages à travailler pour Bien Etre et Vie ?

C’est une entreprise familiale, je ne ressens pas de hiérarchie ou de distinction entre les personnes du bureau et les auxiliaires. La preuve est qu’on se connaît tous par nos prénoms et non pas par nos noms. C’est une entreprise bienveillante, qui prend soin de ses salariés.

Ta plus belle expérience dans le métier ?

J’ai eu la plus belle reconnaissance que l’on puisse avoir dans mon métier : les filles d’un monsieur chez qui je me rendais régulièrement m’ont avoué que j’étais la seule personne en dehors de ses proches qu’il acceptait. Il m’est important de savoir que les bénéficiaires m’apprécient.