Interview de Lucille, responsable de secteur du pôle d’accompagnement handicap

Interview de Lucille, responsable de secteur du pôle d’accompagnement handicap
Interview de Lucille

Bien Etre et Vie donne la parole à ses employés qui se confient sur leur expérience professionnelle. Cette semaine, c’est Lucille, responsable de secteur pôle handicap qui nous livre son témoignage.

Bonjour Lucille, peux-tu dans un premier temps te présenter ?

Bonjour, j’ai fait BEP carrière sanitaire et social, avec comme envie au départ de travailler avec les enfants. Tout a changé à la suite de mon premier stage avec des personnes âgées. J’ai décidé d’en faire mon métier. Avant d’intégrer Bien Etre et Vie j’ai travaillé dans une autre structure en tant qu’auxiliaire de vie pendant dix ans. A présent, je suis responsable du pôle d’accompagnement handicap.

Comment se déroule une journée type pour toi?

Au quotidien, je m’occupe des plannings de mon équipe. Pour cela, je contacte les clients afin de connaître leurs besoins et de les mettre en relation avec l’intervenant(e) qui leur correspond. Avant toute prestation, je vais d’abord à la rencontre de nos bénéficiaires pour mettre en place la procédure et faire seule la première prestation. Ensuite, pour la deuxième prestation j’accompagne le/la futur(e) intervenant(e) qui sera en charge du bénéficiaire pour lui indiquer quoi faire et comment. De manière générale, je suis autant au bureau que sur le terrain.

Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer ce métier ?

Le plus important est d’être à l’écoute autant de nos prestataires que de nos bénéficiaires. Mon expérience terrain me permet de mieux anticiper les besoins de chacun et d’asseoir ma légitimité pour diriger mon équipe. Il faut aussi savoir être pédagogue.

Qu’aimes-tu dans ton travail ?

Le contact humain ! La relation client et les affinités que je peux créer avec nos bénéficiaires me sont importantes. Cela me permet d’assurer un bon suivi de nos prestations et d’accompagner au mieux les intervenant(e)s. D’ailleurs, mon équipe sait que je suis disponible à tout moment et à leur écoute. J’apprécie aussi pouvoir varier entre le terrain et le bureau, être polyvalente. 

Quelle est ta plus belle expérience ? 

Je dirais que l’insouciance de certaines personnes dûe à leur maladie peut parfois être prise à la légère. Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer font de petites “bêtises” amusantes. Je me souviens de l’une de mes clientes qui rangeait ces chaussons sur le rebord de sa fenêtre. Durant ses moments de lucidité, elle avait conscience de l’absurdité de son geste et on en riait ensemble. C’est important de savoir démystifier la maladie.

Quels sont les avantages de travailler pour Bien Être et Vie ?

Chez Bien Etre et Vie, il y a un vrai travail d’équipe avec une bonne communication en interne. On peut compter les uns sur les autres, si j’ai un problème il y aura toujours quelqu’un pour m’aider et m’écouter.